INFOS

artist : Guts

Release date : March 29th
genres : Afro-tropical
format : 2xLP / Cd / Digital
label : Heavenly Sweetness
reference : HS190

TRACKLIST

home » releases » Guts – Philantropiques

Guts – Philantropiques

C’est d’abord l’idée d’un retour à ses fondamentaux de beatmaker qui s’était installée dans l’esprit de Guts. Un retour aux samplers et au séquençage. Découper, pitcher, filtrer, découper encore, programmer, déconstruire pour mieux construire. Un travail en solitaire à peu près à l’opposé de ce qu’il avait vécu ces trois dernières années et la sortie d’Eternal, un album enregistré avec son Pura Vida Band, puis un show rodé, développé et perfectionné pendant des tournées en France et en Europe. 

Alors, ce demi-tour vers le beatmaking, Guts l’a finalement remis en dessous de sa pile d’idées et en a fait remonter une autre, celle de faire un album radicalement différent des précédents. 

Expérimental, ensoleillé, qui explorerait toutes ces vibrations venues de l’hémisphère sud que Guts collecte depuis des années en s’adonnant à sa passion du diggin’. Celles avec lesquelles il embrase ses dj sets, celles qu’il a patiemment collectées sur les cinq volumes de ses compilations Beach Diggin’. 

Un album afro-tropical.  

Pour mener son plan à exécution, Guts s’est adjoint les services de Cyril Atef (co-leader de Bumcello et de Congopunq) et de Ben Wolf (homme de l’ombre pour les légendes africaines Pat Thomas et Ebo Taylor) à qui il a confié une partie des clés de la réalisation. Aux percussions de Cyril et au saxo de Ben, il a conjugué la basse de Kenny Ruby, la batterie de Cyril et le trombone Adélaïde Songeons. La réunion des cinq a donné naissance à son nouveau live band. Un axe autour duquel tous les morceaux ont été pensés et composés. Un totem sur lesquels allaient s’agglomérer par la suite les arrangements et à partir duquel toutes idées supplémentaires allaient être développées.  

Soutenu par les claviers tout-terrain de l’indéfectible Florian Pellissier et en liaison ponctuelle avec le beatmaker Izem resté au Portugal, le redoutable quintet a tracé la route du groove, frayé le chemin dans l’épaisse jungle musicale pour que d’autres musiciens puissent rejoindre le camp de base.  

Jowee Omicil, Lameck Macaba, Djeuhdjoah et Nicholson, Pat Kalla, faussant pour l’occasion compagnie au Voilààà Sound System, Draman Dembélé, Black Sage, ou encore Mario Canonge.  La sommité du semba angolais, Vum Vum. La souveraine de la samba-soul Catia Werneck. Pinduca alias Le Roi Du Carimbo. L’illustre Nazaré Pereira. Tous sont donc venus prêter main(s) forte(s). Ajouter une dose de cuivres, de guitare, de flûte ou de vibraphone. Tapisser le titre de clavier, faire résonner le boisé du balafon, prendre le micro pour une caresse vocale ou pour se déchaîner à en faire vibrer la cabine. Pour mettre des poèmes en musique ou apporter une pointe d’humour.  

Voyager entre Brésil, Caraïbes et Afrique. Perdre le sens de l’orientation dans une transe afro, entre le vrombissement de la basse et les percussions tournoyantes, se déhancher jusqu’à déshydratation sur du funk coriace, onduler en douceur sur un jazz-funk brésilien. 

Comme dans un voyage en biplan, contempler Haïti, Trinidad et les Antilles, admirer Cameroun, Guinée et Burkina. Survoler la forêt amazonienne, spectateur de sa luxuriante végétation. 

Guts est aux commandes de l’appareil. Sur la carlingue, une fresque colorée et généreuse annonce le nom de ce nouvel album : PHILANTROPIQUES. 

////////////////////

It was initially the idea of ​​a return to his basics of beatmaker which had settled in the spirit of Guts. A return to samplers and sequencing. Cut, pitch, filter, cut again, program, deconstruct to build better. A solo work about the opposite of what he had lived in the last three years and the release of « Eternal », an album recorded with his Pura Vida Band, then a show created, developed and perfected during tours in France and Europe.
Then, this return to beatmaking, Guts finally put it back below his stack of ideas and has made another, that of making an album radically different from previous.
Experimental, sunny, which would explore all these vibrations from the southern hemisphere that Guts has been collecting for years while practicing in his passion for diggin ‘. The ones with whom he builds his DJ sets, those he patiently collected on the five volumes of his compilations series Beach Diggin ‘.
An Afro-tropical album. 

To carry out his plan, Guts was joined by the services of Cyril Atef (co-leader of Bumcello and Congopunq) and Ben Wolf (the man behind the comeback of African legends Pat Thomas and Ebo Taylor) to whom he entrusted part of the keys to the realization
He also set up a new live band where Kenny Ruby’s bass, Cyril’s drums, Cyril Atef’s percussion, Adelaide Songeons’ trombone and Ben Wolf’s sax are become the axis around which all the pieces were thought and composed. A totem on which the arrangements would later agglomerate and from which all further ideas would be developed. 

Supported by the all-terrain keyboards of  Florian Pellissier and in connection with the beatmaker Izem remained in Portugal, the fearsome quintet who traced the groove road, pioneered the thick musical jungle so that other musicians could join the base camp.

Jowee Omicil, Lameck Macaba, Djeuhdjoah and Nicholson, Vum Vum, Pat Kalla, Draman From the outset, Pinduca the king of Carimbo, the illustrious Nazaré Perera, Catia Wernec, Black Sage and Mario Canonge came to help in the studio. Add a dose of brass, guitar, flute or vibraphone. Add some keyboards,  make sound the wood of the balafon, take the microphone for a vocal caress or to unleash to vibrate the cabin. To put poems to music or bring a touch of humor.
Travel between Brazil, Caribbean islands and Africa. Lose the sense of direction in an Afro trance, between the roar of the bass and the whirling percussion, to wiggle until dehydration on the funk tough, waving smoothly on a Brazilian jazz funk.
As in a biplane trip, contemplate Haiti and the Caribbean, admire Cameroon and Angola. Fly over the Amazon rainforest, spectator of its luxuriant vegetation.
Guts is at the controls of the device. On the cabin, a colorful and generous fresco announces the name of this new album: PHILANTROPIQUES.

MEDIAS