Categories

Archives

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

home » artists » Laurent Bardainne & Tigre d’Eau Douce

Laurent Bardainne & Tigre d’Eau Douce

Formé au Conservatoire de Paris, musicien, compositeur, fondateur ou co-fondateur de plusieurs formations, réalisateur, producteur, Rubik’s Cube musical dont les facettes se mélangent les unes aux autres, Laurent Bardainne a collaboré avec Pharrell Williams, Cassius, Philippe Katerine, Oxmo Puccino, David Murray, Daniel Darc, Thomas de Pourquery Supersonic… liste non-exhaustive. Egalement co-fondé Poni Hoax (electro rock), Limousine, Lost (en duo avec Camélia Jordana) ou plus récemment Sabrina & Samantha (Ed Banger records).

Tigre d’Eau Douce est son projet solo, un retour à ses premières amours Jazz.

Le Tigre d’Eau Douce n’est pas le dernier représentant d’une espèce vouée à disparaître, il en est le spécimen unique.

Un super félin qui, lassé de son habitat naturel qu’il connaissait comme ses coussinets, s’est un jour décidé à explorer ce monde qu’il avait si souvent vu en rêve. Porté par le chant des oiseaux, le bruit du vent dans les feuilles et le ruissellement des rivières, Le Tigre a laissé parler son instinct. Guidé dans ses pas par son leader dresseur Laurent Bardainne, il s’est aventuré dans la nature environnante, laissant son âme se transporter sur les notes cuivrées. Usant des mélodies, des mélopées et des soli comme d’un guide échappé d’un saxophone ténor dans le pavillon duquel se reflétaient John Coltrane et les grandes figures du Jazz.

Les flancs battus par des grooves venus de la soul des 70’s tout exprès pour se joindre à lui, il s’est mis à jouer avec les percussions, à leur bondir dessus avant qu’elles ne viennent le taquiner. A feuler sur les touches duveteuses de l’orgue Hammond, a filer sur ses nappes aux reflets soul-jazz qui, quand le rythme de sa course ralentissaient, se transformaient en oasis dans laquelle laper.

Emporté dans son périple, il prit conscience qu’il était l’un des seuls félins à pouvoir s’accommoder de l’aridité du désert comme de la moiteur de la jungle, à être aussi agile sur le bitume du hip hop que dans les entrelacs mystérieux des racines de la mangrove. Le seul à pouvoir vivre des aventures en 35MM, à pouvoir sauter sans difficultés d’un continent à un autre, en accrochant à son passage des notes qui transformeraient les rayures de son pelage en portées pour gammes asiatiques ou africaines.

Après ces pérégrinations sur plusieurs centaines de milliers de kilomètres, c’est posté sur le rocher, forcément le plus élevé, que le carnivore musical contempla le Danakil et ses étendues éthio-jazz sinueuses. L’endroit depuis lequel il fit voyager son esprit de félin, se remémorant ses tribulations qui l’ont mené jusqu’à cette quiétude.
Monolithique, le regard perdu dans l’immensité, scrutant l’horizon, replongeant dans une enfance éternelle qui ne l’avait jamais quittée. Celle qui le rendait si profondément humain.

Ecouter / Télécharger / Commander Eden Beach Club

Facebook

Instagram

No related content found.

MEDIAS