ARTIST LINKS

home » artists » THE RONGETZ FOUNDATION

THE RONGETZ FOUNDATION

The Rongetz Foundation / Heavenly Sweetness

“Rongetz” (Stephane Ronget) is originally from France but is now living and working in New York City (USA).After having starting playing music, over his mother’s records, Stephane obtained a “gold medal” degree in trumpet at the Jazz section of the National conservatory of LYON (FRA). It was coming with a degree in jazz history and composition. Didier Lockwood was president of the jury that year.

Then Stephane started different projects always involving crossover views in music writing. First success occurred with a band he created with friends, called Metropolitan Jazz Affair.  Mixing the efficiency of electronic rhythms with the melodic and live discussions of the jazz area was a great achievement of that crew.  The band released 2 albums and several 12 and 7 inches. Over 40 compilations are hosting a Metropolitan jazz affair tune.

Looking for some new musical perspectives, Rongetz started a project called The Rongetz Foundation. Recording live, original compositions, while mixing musicians from different horizons and generations, was the initial deal. With the help of Antoine Rajon and then the label Heavenly sweetness (Franck Descollonges & Vincent Quittard) The Rongetz Foundation released two albums and few LPs.  That project led Stephane to record with members of bands like The jazz Messengers, Eddie Palmieri Orchestra, Charles Mingus Big band, The RH factor or Franck Zappa’s group.

The third album of The Rongetz Foundation, also recorded in New York, will be released end of 2012 and features musicians such as Gregory Porter, Ronnie Cuber, Renee Neufville or John Robinson. On that session, Rongetz goal was to dig more than ever into compositions that are bridging Jazz with Hip-Hop and Soul music.  It resulted in eight original pieces and a cover of legend Reggae pioneer Count Ossie, which compose this brilliant The Brooklyn Butterfly Session album.

Rongetz” (Stéphane Ronget) est un musicien originaire de France, résidant et travaillant à New York City (USA) depuis plusieurs années.Débutant la musique au rythme de la collection de disques maternelle, Stéphane ressort par la suite trompettiste diplômé et « médaillé d’Or » de la section Jazz du Conservatoire National de Lyon (FR). Il acquiert par la même occasion un diplôme en « Histoire du Jazz et Composition », le tout face à un jury présidé cette année-là par Didier Lockwood.

Stéphane s’implique alors rapidement au sein de projets variés et tous orientés vers une écriture musicale au croisement des genres et des visions. Le premier succès viendra avec le groupe Metropolitan Jazz Affair, qu’il lance à l’époque avec Benjamin Devigne, Bruno « Patchworks » Hovart et Eric « Mr Day » Duperray. Ensembles, ils affirment un style associant naturellement l’efficacité des rythmiques électroniques, avec le sens mélodique et les envolées live imprévisibles du Jazz. Ils sortiront 2 albums et de nombreux singles, dont certains titres licenciés sur plus de 40 compilations internationales.

En quête de nouvelles perspectives musicales, le désormais Rongetz crée un nouveau projet sous le nom The Rongetz Foundation, désireux d’enregistrer et composer live, tout en  associant des musiciens d’horizons et de générations différentes. Avec l’aide de Antoine Rajon et consécutivement du label Heavenly Sweetness (Franck Descollonges & Vincent Quittard), The Rongetz Foundation sort 2 albums et quelques maxis entre 2008 et 2010. Par la même occasion, Stéphane assouvit son goût pour les rencontres musicales et enregistre avec les membres de groupes tels que The Jazz Messengers, Eddie Palmieri Orchestra, Charles Mingus Big band, The RH factor ou encore Franck Zappa.

Pour ce troisième album prévu pour la rentrée scolaire 2012 et également enregistré à New-York, The Rongetz Foundation s’entoure à nouveau d’invités exceptionnels comme Gregory Porter, Ronnie Cuber, Renee Neufville ou John Robinson. Pour cette session, l’objectif de Rongetz sera de creuser encore plus profondément dans des compositions combinant le Jazz avec le Hip-Hop et la musique Soul. Le résultat ? Huit compositions originales et une superbe reprise du légendaire pionnier Reggae Count Ossie, pour façonner un album remarquable : Brooklyn Butterfly Session.

 

MEDIAS